L'annuaire français du rachat de crédit
Accueil

Rechercher un courtier

  • Par région
  • Ou par département
  • Ou par code postal
  • Rechercher
Afficher toutes les sociétés de rachats de crédits de Paris : cliquez-ici
Infos pratiques

Comment évaluer le coût d'un rachat de crédit ?

 

Un rachat de crédits constitue une solution financière à une situation de malendettement. Elle permet de ne pas sombrer dans une situation de surendettement et donc d'être contraint de contracter de nouveaux prêts pour solder les anciens.

Cette solution permet de réduire son taux d'endettement mais pas le montant de sa dette. Dans un premier temps, les sociétés regroupent les prêts de leur client. Ce regroupement a un coût. Elle leur propose ensuite un prêt unique qui lui aussi a un coût. Mais le remboursement de ce dernier est étalé, ce qui permet de réduire le montant des mensualités et donc son taux d'endettement. Ce taux correspond au poids des charges financières dans les recettes du foyer. Plus ce taux est important et plus les ménages ont des difficultés à rembourser leurs dettes, puisque ces dernières prennent peu à peu le pas sur les charges primaires liées au logement, à la nourriture… Les solutions de rachat crédit ne permettent donc pas de réduire sa dette mais son taux d'endettement, afin d'avoir la possibilité de rembourser à son rythme.

Ces solutions restent donc financières et leur coût est double. Elles s'opèrent en deux temps et ont donc deux types de coûts. Les premiers concernent le regroupement, tandis que les seconds concernent le prêt.

Le coût du regroupement

Le coût du regroupement de crédits correspond aux pénalités que le client doit payer à sa banque en cas de rupture de contrat par remboursement anticipé.

Il faut savoir qu'aucune pénalité n'est due en cas de remboursement anticipé d'un crédit à la consommation. Le rachat de crédit à la consommation ne se verra donc pas affecté par ce type de coût.

Ces pénalités sont dues en cas de remboursement anticipé de crédit immobilier. Les organismes prêteurs, en l'occurrence les établissement bancaires, pourront alors demander une indemnité équivalente à 6 mois d'intérêts à condition que cette dernière n'excède pas plus de 3% du montant du capital restant dû. Cela signifie que le coût d'un rachat de crédits immobilier peut être véritablement important. Les crédits qui ont été souscrit après le 30 juin 1999 pourront de voir exonérer si le remboursement anticipé est dû « au décès de l'emprunteur ou du co-emprunteur, à un licenciement, à un changement de lieu d'activité professionnelle ou encore à une cessation forcée des activités professionnelles. » Les Clés de la Banque, miniguide n°28

Mais, le coût du regroupement inclut également tous les frais de dossiers qui pourront être facturés au client.

Il convient donc d'être vigilant et de se renseigner auprès des différents organismes prêteurs.

Le coût du crédit

Après avoir regroupé les différents crédits, l'organisme, propose une solution de remboursement au client. Le montant du prêt correspond au montant de la dette initiale ainsi qu'à celui du coût du regroupement.

Pour réduire le taux d'endettement et alléger les mensualités, l'organisme allonge la durée de remboursement du prêt. Plus cette dernière est importante et donc plus le coût du crédit, exprimé en intérêts, le sera. Aussi, un des coûts les plus importants d'un rachat de crédit reste le montant global des intérêts, montant plus important que pour un crédit classique. Mieux vaut alors chercher à bénéficier du meilleur taux rachat crédit.

Les autres coûts relatifs au rachat de crédit restent les mêmes que pour un crédit classique. Il s'agit du coût des assurances ainsi que ce celui des garanties. Il faut savoir qu'il est difficile de faire transférer ses contrats d'assurance, aussi, le client devra probablement souscrire à une nouvelle assurance prêt lorsqu'il souscrira à son rachat de crédits. Cela signifie qu'il devra à nouveau constituer un dossier relatif à sa santé.

Les coûts principaux engendrés par un rachat de crédit restent donc avant tout ceux engendrés par l'allongement de la durée du prêt. Le TAEG , soit le taux actuariel effectif global est obligatoire. Les organismes doivent le faire figurer dans leurs offres. Il inclut les différents coûts engendrés par un prêt ou un rachat prêt et permet donc de comparer les différentes offres. La plupart des sites des organismes prêteurs proposent également des outils de simulation rachat de crédits qui peuvent permettre de comprendre plus aisément la structure des coûts afin de comparer les offres.

Aurore

Informations légales Plan du site Carte de France